Fraude fiscale : l'administration recouvrerait péniblement 50% de ses créances

La Cour des comptes vient de demander au gouvernement de redoubler d'efforts sur ce terrain, puisque moins de 50% des créances nées d'un contrôle fiscal sont recouvrées. Suggérant à l'administration d'améliorer les contrôles fiscaux, la Cour des comptes concède cependant que les failles actuelles ne sont pas nécessairement dues à la qualité des contrôles. Pour elle, il va falloir qu'un rapprochement des systèmes informatiques s'opère rapidement, notamment dans l'optique d'unifier les procédures de recouvrement.

Rapport public des la court des comptes